A usage des vauriennistes maladroits et ne connaissant pas les règles de priorité (je ne dénoncerai personne)
Par Thibault Vandrot


1 - Poncer la zone abimée pour découvrir les dégâts

Ici on voit que le gel coat n'est plus là et qu'il manque toute la fibre en partie extérieure.
La fibre intérieure est encore là, mais déchirée autour du trou 'notamment au dessus et sur les deux côtés. Elle ne tient presque plus.

Il faut laisser cette fibre en place, car elle servira de fond de coffrage à la réparation. Un élastique fixé dessus permettra de la maintenir en place pour que les tissus que j'appliquerais ensuite épousent bien la forme de la coque et adhérent bien au fond de coffrage

2 - Avec de la choucroute* on recolle la fibre intérieure (fond de coffrage) sur le pourtour du trou. (pour insérer la choucroute on peut utiliser soit un petit pinceau soit une tige métallique).
repare_etrave2

On met l'élastique en tension pour bien faire coller le fond de coffrage sur le pourtour, qui est sain.

*choucroute = résine polyester + catalyseur 2% + mat de verre** mélangé dans la résine.
**mat de verre :: fibres de verre mêlées et tenus en place par une "cire", qui se dissous au contact de la résine polyester

Lorsqu'on a un "vrai" trou, et qu'il ne reste rien (plus du tout de fibres), il faut utiliser une languette de plastique ou un morceau de fibre de verre imprégné de résine la veille ou n'importe quoi d'autre pour faire le fond de coffrage.
On colle le fond de coffrage de la même façon que j'ai recollé ici la peau intérieure de fibre, en utilisant de la choucroute et un élastique.

Après l'étape 2 :

repare_etrave3

Il reste un petit trou entre le fond de coffrage et la coque (photo de droite), mais ce n'est pas genant pour la suite.


On a maintenant un support pour appliquer les tissus de verre qui constitueront la "vraie" réparation.

3- Maintenant que l'on a un fond de coffrage, on peut enfin appliquer les tissus de verre de renfort (soit du tressé, mais il n'y a pas d'interêt et c'est plus dur à appliquer, soit du mat de verre) :
- débord découper les morceau de tissu de verre que l'on va mettre, à la forme voulue
- on prépare de la résine polyester + catalyseur 2%.
- on passe avec un pinceau la résine sur la zone où on va mettre le tissu,
- on dépose le tissu sur la zone : le mat de verre est un peu "rigide', mais en l'imprégnant de résine, après quelques secondes, la cire qui maintient les fibres entre elles se dissoud, et avec le pinceau on peut très facilement travailler les fibres pour leur donner la forme de l'étrave.
L'avantage d'utiliser du mat de verre, c'est qu'il n'y a ainsi quasi aucun risque de former des bulles d'air (les fibres sont libres entre elles après la dissolution de la cire et se déposent bien sur le support)

On voit ci-dessous la réparation terminée :

repare_etrave4

J'ai utilisé du mat de verre 300g/m² (trouvé à Leroy M....). J'ai mis 2 couches : un morceau localisé sur la réparation, un morceau plus grand.
En jouant sur le nombre de couche et sur les épaisseur, on peut rattraper des défauts de planimétrie ou des creux.

A présent la finition :

4 - Poncer fort, puis appliquer le gel coat (prendre du gel coat paraffiné, de finition, pas du gel coat de moulage)
Pour le gel coat c'est 2% de catalyseur, comme la résine polyester. Mais 10% ça marche aussi.

repare_etrave5

Encore un peu de ponçage et c'est fini !