Je vais essayer, sur cette page de vous donner quelques infos "au fil de l'eau" sur ce qui se passe, au cours de ce 49ième Mondial Vaurien, à Liptovsky Mikulas (Slovaquie).
Personne ne m'en voudra, je l'espère, d'un assiduité... variable...

Alors on danse.

Thibault ne l'aura pas remarqué.
Mais moi, après 10 ans, j'ai trouvé que la Slovaquie était bougrement changée.
A l'époque on accédait à Bratislava par une petite route. Sitôt la frontière avec l'Autriche franchie, le touriste était accueilli par des demoiselles qui proposaient des pauses hygiéniques... et tarifées.
Mais hier, dans la station service OMV flambant neuve d'un superbe autoroute, c'était bien différent. Je me soulageais avec délectation au son du dernier Stromae.
Alors on danse...

Un peu plus tard, sur une Fun Radio comme toutes les Fun Radios du monde, j'écoutais les mièvreries à la mode, au milieu desquelles un David Guetta insipide. C'est dire!

Dimanche 18 Juillet.

A mon arrivée à Liptovsky Mikulas, nos trois équipages étaient sur l'eau, pour participer à la traditionnelle régate d'entraînement. Peu de vent. Peu d'enseignements.
La veille, ils avaient été jaugés.
Citons ces trois équipages :
- François Xavier Drogou & Benoît Drogou
- Thibault Vandrot & Brieuc Drogou
- Camille Guilloux & Mathieu Drogou (Juniors)

La jauge

Notre série arriverait-elle à maturité ?

Cet exercice qui tenait lieu de marathon intellectuel, et qui générait des conflits sans fins, a été allégée.

Finie la séance des mesures interminables des coques. Ici, la mesure des poids des coques, le contrôle des espars, et des voiles ont suffi.
Certes, on pourra remarquer que la jauge des voiles est superflue, puisque celles-ci sont réputées bonnes, car livrées avec un certificat délivré par le voilier.
Certes, les délires de ces derniers mois ont pu rendre suspectes certaines constructions, et auraient pu inciter à faire quelques sondages.
Mais bon. Broutille que tout ça. Cela aura permis à Thibault (paraît-il bougon) de délester sa têtière de foc de quelques millimètres aussi inutiles qu'illicites.

En soirée, à 19h a eu lieu, sur la place principale de la ville une cérémonie d'ouverture, simple et sympathique.

Lundi 19 Juillet

Cette régate, sera moyenne en terme de participation : 58 bateaux de 11 nations (Autriche, République Tchèque, Espagne, France, Allemagne, Italie, Hollande, Portugal, Uruguay, Pologne, Slovaquie). La distance a fait peur a beaucoup.

Tout le monde sur l'eau pour un départ hypothétique à 11h, mais pas de vent.
A 12h30, un premier départ. Au bout de 2 heures, il fallait se rendre à l'évidence : le vent ne tenait pas. La manche en cours fut annulée... et les deux qui suivaient,également.

Une journée pour rien. Le championnat débute mal. Croisons les doigts pour demain.

Voilà pour aujourd'hui. Demain sera un autre jour.
Mais perdre une journée entière avec 3 régates programmées n'a rien de très rassurant !

Bon, il faut que je vous quitte.
Je dois retrouver la correspondante slovaque de l'équipe de France. Comme je suis arrivé un peu en retard, nous n'avons pas pu choisir.
Mais son avantage est qu'elle parle français.
Il y a des problèmes de langue auxquels on se fait très bien...

Mardi 20 Juillet

On va voir ce qu'on va voir... La météo avait annoncé de la pluie. Donc il fait beau ... tout au moins le matin.
Les bateaux sont à l'eau, avec un départ quasi normal à 11h30
Pétole de la Maison Pétole & Compagnie.
Cependant la manche se court normalement. Et dans ces airs anémiques, nos trois équipages ne s'en sortent pas si mal :
- Xavier qui déteste ces airs de criquet émarge à la 10ème place.
- Thibault se maintient en 19éme position, sans perdre de place tout au long de la manche. C'est bon pour le moral...
- Camille termine 37éme, après un départ médiocre.
Devant, un Junior italien gagne, devant un slovaque, et un autre italien.
Surprise : le premier espagnol "n'est que" 9éme.
A l'issue de cette manche, le Comité de Course décide de faire rentrer les bateaux à terre.
Première décision d'une série d'erreurs incompréhensibles. Les bateaux étant rappelés vers 16h, peu avant la pluie, on a alors assisté à une suite invraissemblable d'annulations de manches. Comme si les réductions ou les modifications de parcours étaient prohibées...
Je laisse à chacun le soin d'imaginer l'ambiance, lors du retour à terre à 20h.

... et Thibault rame, rame... enfin... "tangonne"

Tout ceci pourrait être risible, sans la constation qu'une seule manche a pu être validée... au lieu des 6 possibles.
C'est l'homologation du Championnat qui est en cause.
Il paraît que demain il va faire beau. Tous les espoirs sont permis !

En attendant, et afin d'avoir quelques jolies photos de pro, je vous suggère le site : http://sailingphoto.sk

Mercredi 21 Juillet

La cata !
En fin de matinée, le Comité de Course, met les bateaux sur l'eau. Pas de vent...
L'attente commence. Après plusieurs tentatives de départ, le retour à terre s'impose... vers 15h !


Retour à terre ... des trombes d'eau, vous dis-je !

Il fait chaud et orageux. Lorsque la décision de remettre à l'eau est prise, les premiers coups de tonnerre se font entendre.
Un départ est néanmoins donné, et, vers 19h, l'orage éclate, en pleine manche. Un bel orage de lac de montagne. La fin de la régate est alors affaire de spécialiste : le vent est tombé et a tourné.
L'arrivée sous spi s'impose.
A ce petit jeu, FX Drogou fait parler l'expérience. Il signe une superbe seconde place.
Nos deux autres équipages ont un peu moins de réussite (en milieu de classement).
Le retour à terre s'est effectué sous des trombes d'eau.Au moment où je "vous parle", les résultats définitifs de la manche ne sont pas connus. En effet, plusieurs équipages hollandais ont posé réclamation contre le Comité de Course pour cette arrivée sous spi.
Nous avions connu cette situation à Loctudy en 2000. Le président du Comité de Course avait alors fait preuve d'une belle détermination, et avait verrouillé la fronde après consultation d'une vidéo de l'arrivée.
Espérons qu'il en sera de même cette fois-ci !
Une choses est certaine : au soir de cette troisième journée de régates, deux manches seulement ont été courrues.
Disons le : ça sent le pâté !
A demain.

N'oubliez pas de consulter le site de photos en ligne : http://sailingphoto.sk

Jeudi 22 Juillet

Ce que je craignais s'est produit.
En arrivant au Club, ce matin, la nouvelle est tombée : la manche de hier soir est annulée.
Raison officielle : une réclamation arguant de la dangerosité de naviguer par temps d'orage.
Bon ! Tout ceci ressemble à un prétexte devant l'impossibilité de juger l'arrivée.

Du coup, deux conséquences :

- une seule manche reste valide pour ce championnat qui risque de ne pas être homologué.
-François Xavier, qui avait signé une belle manche de second, s'en trouve privé.
Effectivement, ça sent le pâté, mais le pâté frelaté.

A 15h, tous les concurrents étaient à terre. La matinée a été consacrée à un tournoi de foot par équipe. J'atteste de la vaillance de nos représentants... même si le résultat est semblable à celui de l' Afrique du Sud.
Il est maintenant 16h. Les concurrents sont appelés sur l'eau : un vague vent thermique est monté.

Effectivement, 2 manches seront courrues. La première verra même son début par du force 4. La seconde sera disputée par petit temps. Quant à la possibilité d'effectuer une troisième manche, elle fut réduite à néant par une chute totale du vent. Bis repetita...

Thibault fait dans le rapprochement franco-slovaque...

Et nos français, dans tout ça ?
Un peu de déception après le coup d'éclat manqué de FX, la veille. FX devrait approcher la 10ème place. Camille doit précéder de peu Thibault en milieu de classement.
Au moment où je rédige, je ne connais pas les résultats officiels. Je vous les mettrai en ligne demain.

3 manches sont donc validées. Il en reste une valable à courrir pour que le championnat soit validé. Ce sera probablement le cas demain (vendredi) ou samedi matin. Mais, pour l'instant, c'est la frustration qui prévaut.

PS : En marge de la régate, j'ai eu à présenter le Mondial 2012 à Douarnenez. L'intérêt est de rigueur. A nous de jouer pour rendre l'évènement attractif.

Vendredi 23 Juillet

Hier soir nos équipages ont pris des vacances en allant au restaurant en compagnie de GP Saggini et de U. Zappi.

Une occasion de s'alimenter normalement... Ils vous adressent un amical salut.

Aujourd'hui, à 12h les concurrents sont toujours à terre. Pas de vent.

En attendant, j'en profite pour vous transmettre les résultats en cours :

Resto

Classement général :

1 : Olmo Cerri (ITA)
2 : B. Miro (SVK)
3 : F. Graziani (ITA)
...
14 : François Xavier Drogou / Benoît Drogou
34 : Camille Guilloux / Mathieu Drogou
35 : Thibault Vandrot / Brieuc Drogou

Classement junior :
...
10 : Camille Guilloux / Mathieu Drogou

Voilà ! Il est 13h30. Un semblant de vent. Tout le monde est sur l'eau.
Suite au prochain numéro.

Samedi 23 Juillet

10h, tout le monde est sur l'eau.
Il y a du vent. Le championnat va pouvoir se terminer en beauté.
Hier, deux manches ont pu être courrues. La dernière s'est terminée à la nuit : un forcing délibéré du Comité de Course qui a pu ainsi (enfin) faire une manche complète.
Les résultats français ne sont pas satisfaisants.
François Xavier sauve la mise grace à son expérience ; mais il dit lui-même qu'il manque de vitesse, n'ayant pas trouvé les bons réglages avec ces nouvelles voiles.
Quant à Camille et à Thibault, réguliers en milieu de tableau, ils ne parviennent pas à franchir la barrière des 20 premiers. Nous manquons cruellement de régates à bon niveau pour les y aider.Et comme les conditions de navigation ici sont pour le moins folkloriques, ils ne peuvent que subir. Un exemple : en fin de second manche, pendant que les premiers s'expliquent dans des controles féroces, un équipage hollandais "moyen" qui n'émargeait, jusqu'alors que vers les 20 ièmes places, grattait tout le monde au poteau, et ceci à l'aide d'une bascule inattendue.

Voici les classements actuels :

Classement général :

1 - ITA - O. Cerri / E. Meini :     1, 1, 3, 2, 8
2 - SVK - B. Miros / B. Marcos :    2, 2, 10, 21, 2
3 - ITA - G. Francesco / M. Melfa :    3, 6, 8, 5, 3
...
17 - FRA - FX Drogou / B. Drogou :    10, 22, 13, 27, 16
38 - FRA - T. Vandrot / B. Drogou :     19, 40, 44, 40, 31
40 - FRA - C. Guilloux / M. Drogou:    37, 33, 32, 42, 30

Classement junior :

11 - Camille Guilloux / Mathieu Drogou

14h : C'est fini ! Trois manches ont pu être courrues ce samedi. Incroyable ! Et qui plus est, ces manches ont été faites sous une bonne brise. Tout y était, même limite planning.
Nous ne retiendrons de cette (pourtant) bonne journée de navigation que le satisfaction de Thibault d'avoir fait une place correcte à l'avant-dernière manche (20 ème) et la déception de Camille qui a subi quelques casses pénalisantes.
Saluons la remarquable prestation d'un junior italien qui gagne ce mondial.
Selon son père (lui-même ancien équipier de Marco Faccenda) il s'agit d'un travailleur infatigable et perfectionniste. Celà promet !

Voici donc les classements définitifs qui seront à compléter par la consultation des sites du CIV :


Classement général :

1 - ITA - O. Cerri / E. Meini :     1, 1, 3, 2, 8, 3, 8 : 23 pts
2 - SVK - B. Miros / B. Marcos :    2, 2, 10, 21, 2, 5, 1 : 26 pts
3 - ITA - G. Francesco / M. Melfa :    3, 6, 8, 5, 3, 7, 10 : 33 pts
...
17 - FRA - FX Drogou / B. Drogou :    10, 22, 13, 27, 16, 14, 24 : 114 pts
35 - FRA - T. Vandrot / B. Drogou :     19, 40, 44, 40, 31, 20, 24 : 217 pts
40 - FRA - C. Guilloux / M. Drogou:    37, 33, 32, 42, 30, 37, 39 : 247 pts

Classement junior :

11 - Camille Guilloux / Mathieu Drogou

Classement Master :

1 - ITA - G. Francesco / M. Melfa

 


L'année prochaine, rendez-vous en Allemagne à Drummer... encore sur un plan d'eau intérieur. Il nous faudra y être. MAIS !!! Vivement Douarnenez 2012 !
Pour l'instant, nos trois équipages sont sur la route du retour, pour un voyage d'une traîte ! Une folie.

Quant à moi, retour relax. Halte en Tchéquie etc...
A bientôt sur notre site ou notre forum.

JJ G