Blog Mondial 2017

Mondial Vaurien 2017
Gudowo (Pologne) du 22 au 29 Juillet 2017 par JJG

Ce mondial a été le fruit d'un accouchement difficile.
Deux arguments se carambolaient :
- D'un côté la nécessité d'ouvrir notre série aux pays dans lesquels il existe un véritablement gisement de vauriennistes.
- De l'autre une appréhension normale devant le peu d'aptitude de nos amis polonais à nous rendre la pareille, et à se déplacer ..."vers l'ouest"...
Bon. Le choix a été fait. Il ne reste plus qu'à espérer que ce soit un investissement !

Au moment où je vous "parle", je suis en route vers Gudowo, tout comme la majorité des 10 équipages français.
Long et fastidieux périple ...
Dans les jours à venir, je m'efforcerai de vous donner les dernières nouvelles du front.

Vendredi 21 Juillet
Stettin
Hier soir, dans mon hotel, ils ont passé du Vianney en musique de fond ...
Bon, vous me direz, eux, ils nous avaient bien envoyé des plombiers.

Samedi 22 Juillet
Que retenir de cette première journée du programme officiel, dédiée à la jauge ?

Eh bien ... Soyons clair : rien n'était organisé.
Et quand je dis rien ... Ugo Zappi et Roger Kulpinski se sont dévoués. Du coup, la grande cérémonie de la jauge des Vauriens a été limitée à la jauge des voiles.

Zappi & Kulpinski

Et puis, les langues se sont déliées.
Les logements prévus n'étaient pas construits.
De plus, à peine imaginable, on a découvert qu'il n'y avait pas de jury. Et quand on sait la difficulté de former un jury composé de au moins trois jurés internationaux !...
Au moment où j'écris ceci, tout le monde s'active à trouver les oiseaux rares. Bref, si la solution n'est pas trouvée d'ici lundi, il n'est pas impossible que ce Mondial se transforme en régate entre copains !
Bon.
Demain sera un autre jour, nous espérons qu'il sera plein de solutions aux problèmes évoqués. D'ici là, je laisse à Yvon Le Roux le soin de mettre en ligne les images du jour ...

Dimanche 23 Juillet

Vous avez été sages ?
Ouiiiiiiiiiiiiii !
Bon, alors je vais vous raconter deux petites histoires.

Chapitre I
Bonjour !


Quand vous arrivez sur les lieux d'une régate, vous êtes accueillis, et ensuite vous vous inscrivez aupès d'une personne dûment désignée.
Bin, ici, il avait été oublié (...) de prévoir les inscriptions à ce Mondial.
C'est ainsi que notre ami belge, Jean Rorive, qui passait par là, s'est vu réquisitionner pendant deux jours pour cette tâche passionnante.

Chapitre II
J'vous jure ...

Hier, l'inquiétude était grande quant à la tenue de ce Mondial sans Jury.
Dire que la situation s'est décantée serait courageux.
Il a été trouvé un juré international ... au Danemark et que tout le monde attend. Et, pour étoffer ce Jury famélique, il a été décidé de faire appel à un autre juré "distant et inconnu" via l'application Skype. Le tout constituerait un jury national, qui, comme on le sait n'est pas un jury sans appel.2
Les airs circonspects des participants à le réunion décisive (ci dessus une partie de l'assemblée autour de M. Raffaelli) indiquent à quel point la situation semble peu maîtrisée.
En français clair et intelligible, cela signifie que (même si tous les team leaders s'en soient défendus) n'importe quelle réclamation risquerait d'invalider ce championnat.
Bon. Il pluviote. Il n'y a pas de vent. Impossible de faire la manche d'entaînement.
Ce soir 19H ce sera la cérémonie d'ouverture.

Dimanche 19h

La cérémonie d'ouverture. Louons son organisation, faite de simplicité. Ici, pas de discours interminables ; beaucoup d'empathie et de concision.4
Je ne peux passer sous silence la remarquable prestation de Gwilherm et de Jocelin. Parfaitement organisés, ils ont attendu la fin de la cérémonie pour conduire en musique l'ensemble des compétiteurs en direction du buffet. Initiative dont ils peuvent être fiers.

5

Lundi 24 Juillet
Premier jour de navigation. Toutes les conditions sont réunies pour une belle entame de programme. Seule inquiétude : les autorités locales allaient-elles autoriser la tenue du championnat ?
Nous n'avons pas eu le loisir de le savoir, car il n'y a pas eude régate.
Le vent en avait décidé : calme plat.
Et on sait que dans ces conditions l'ambiance tombe.
Fort heureusement, la famille Drogou était venue avec deux paddles.
Un tournoi par équipe a été organisé. A ce petit jeu, la "dream team" quiberonnaise a dominé les débats, sans aucune contestation.
Saine initiative de la famille Drogou, qui a permis de sauver l'après midi ... et d'attendre 16 heures, où a été sonnée l'annulation des courses !!!6
Vivement demain, même si la météo locale annonce de grosses pluies.
Nous verrons ...

Lundi soir
On savait que notre équipe ne manquait pas de ressource. Mais là, elle a fait fort.
Avec calme, méthode et efficacité, elle a organisé la première manifestation de ce mondial.
Généralement et traditionnellement, les hollandais offraient une "happy hour". Eh bien cette année, ce sont nos français qui ont ouvert le bal. Une soirée galette / cidre où (bien que le programme était encore en rodage) l'essentiel des nations se sont invitées.

240
Et vous savez quoi ? Gwilherm ont remis ça : biniou et bombarde ont créé l'ambiance. Musique et ... danse. 242Ici, en rouge, Maurizio Raffalli, le président du CIV s'est laissé aller ...

Géniaux, j'vous dis.


Mardi 25 Juillet
Le problème de la science météorologique est qu'elle se trompe de moins en moins ...
Le début de la matinée a vu une petite pluie ...
Mais à partir de 9h !... C'était prévu.
Une pluie parfois dense et quasi ininterrompue.
Un calvaire qui, fort heureusement, a été atténué par la possibilité de faire quatre manches à la suite.
Et pourtant le vent totalement irrégulier a compliqué les choses : des bouffées d'air passant de force 0 à force 2 à 3.
Malgré tout une hiérarchie semble s'être établie, où, fort heureusement, quelques uns de nos équipages ont pu tirer leurs épingles du jeu.
Je suis obligé de faire bref dans l'annonce des classements, car 5 réclamations sont en cours d'examen, dont nous risquons d'attendre longtemps les jugements. Dans l'une de ces réclamations, il semblerait que Pierre Bourgueil soit impliqué contre un italien.
Bref, il s'agit là d'un scénario que nous redoutions, du fait de ce Jury "international et bancal".
Attendons la suite ...
Ce que nous savons à l'heure actuelle :
FX Drogou : 4ème
Hervé Drogou : 8 ème
Brieuc Drogou : 14 ème et deuxième junior
Pierre Bourgueil : 18 ème mais ...
...
Alexandre Jacquinot : 51ème
Louise Comont: 59ème
Que les autres (et leurs admirateurs) veuillent bien me pardonner, mais la feuille des résultats (provisoire, on l'aura compris) était sinistrée par la pluie !!!
Devant ?
Eh bien, en première place l'italien Olmo Cerri. "Vieille" connaissance, champion en Slovaquie, notamment.
En seconde place, l'espagnol Pablo Cabello. Toujours bien placé, cet ancien champion junior refait surface.
En troisième l'allemand Peter Lakhsmanan, que la participation au récent National de Pologne a mis sur orbite.
Et puis François Xavier Drogou. Sans commentaire ...
Allons ! Demain verra confirmation de tout ça, avec l'amélioration des scores des malchanceux du jour.

D'ici là, quelques photos de l'évènement sur la page Facebook du championnat :
https://www.facebook.com/VaurienGudowoPoland2017/

Mercredi 26 Juillet

Rien ne sera épargné à nos amis.
Le début du championnat a souffert d'un démarrage (...) difficile.
Là, il s'agit du temps. Une pluie continue, régulière, déprimante.
16h viennent de passer, et les courses sont annulées pour aujourd'hui.
Aucune épreuve pour ce jour.
Cerise sur le gateau : le mauvais temps est prévu jusqu'à la fin du championnat.
Rêvons simplement que le vent soit là, pour les concurrents.
Bon. Ce soir auront lieu les réunions du Comité Technique, puis du Comité International (réunion pleinière). Qu'en sortira-t-il ?
A demain ...

261
Là, j'arrive au Club. Quoi, ma photo est floue ? Non ... C'est la pluie !

Jeudi 27 Juillet

Y'a des jours, comme ça ...
Deux manches de premiers pour un français, FX Drogou en l'occurence.
Certes, ça n'est pas la première fois que FX gagne une manche à un mondial, mais deux dans une journée ...
Evidemment, il a dû profiter d'un contrôle acharné des deux premiers entre eux, mais tout de même ...
Aux dires de certains, FX possédait une vitesse impressionnante, a minima au niveau des premiers. Certes, le bougre est adroit et expérimenté. Mais sa confiance dans son nouveau matériel booste ses performances. Il en est au point de prendre un tour aux "retardataires", en terminant une manche avec près de 1 bord d'avance sur le second. A ce niveau là ...
Cette journée étant théoriquement une journée de repos (...) le règlement prévoyait que, en cas de courses, aucun départ ne pouvait être donné au delà de 14h. Grosse c... bêtise, car à 13h50 le vent était monté d'un cran, mais que le bateau comité refusait obstinément de démarrer. Du coup une troisième manche n'a pu être courue.
Moralité : Règlement OUI. Carcan NON
Bon. Demain sera une journée déterminante.
Mais, dès à présent, il y a tout lieu d'être satisfaits.
- Deux français dans les 10 premiers :3 ème FX Drogou et 9ème Hervé Drogou
- Un junior près du podium : 16ème Brieuc Drogou (et 4ème Junior)
- Un équipage Master actuellement sur le podium (comme l'an passé) : 21 ème Pierre Bourgueil (et 3ème master)
Evidemment, les autres sont un peu déçus. Mais il faut reconnaître que les conditions très particulières de navigation ont de quoi perturber les meilleurs.
Allons ! Demain sera un autre jour. De mon côté je note une ambition collective de ce groupe, qui va être profitable à notre classe.
A+271

Ils sont très heureux de vous saluer

Vendredi 28 Juillet

Y'a des jours comme ça ...
Toute la nuit, il a plu. Enfin, pluie avec orages éclairs, et tout et tout ...
Vous imaginez les conditions de camping !
Bref ! Sur le coup de 9h, la pluie s'est calmée ; et comme il y avait un peu de vent ...
Le départ de la première manche pouvait se faire.
Et là, la catastrophe.
Le comité, avec la souplesse d'un verre de lampe a affiché le black flag d'entrée de jeu !
FX Xavier, gêné par un illustre inconnu tchèque n'a eu d'autre solution que de passer la ligne de départ prématurément ... et de se faire exclure... Selon le règlement, il n'a pas pu courir la manche suivante. Il n'a désormais quasiment plus la possibilité de figurer sur le podium.
Et comme un malheur n'arrive jamais seul, Hervé s'est également fait "black flaguer".
Nos deux leaders français n'ont désormais plus beaucoup de chance de continuer à figurer dans les dix premiers.

281De cette photo, banale, on retiendra que, une heure auparavant, il flottait violemment, et que une heure plus tard, le tonnerre était à nouveau de la partie

Dans cette journée marquée par une série d'averses violentes, une seule manche a été courue en fin d'après midi, dans un vent établi à 2/3, faiblissant en fin de parcours. Nous y avons eu une grande satisfaction. En l'absence de nos deux leaders, deux autres équipages français ont fait bonne figure : Pierre Bourgueil et Yvon Quernec, qui se sont hissés dans les dix premiers.
Nous nous en félicitons pour deux raisons :
- D'abord pour eux mêmes, qui le méritent
- Ensuite parceque celà montre qu'en l'absence des ténors, il y a une continuité assurée.
En d'autres termes, on peut l'affirmer : notre groupe est d'un haut niveau.
Et puis tout aussi satisfaisant, Brieuc (et Pauline) Drogou, en réussissant une bonne manche, peuvent désormais envisager de finir seconds au classement junior !
Une remarque personnelle : j'enrage que nous ne puissions pas offrir à tous nos compétiteurs un calendrier d'épreuves plus étoffé. Car là (Carla)...  Mébon ...
Voilà ! Ne vous inquiétez pas : la déprime n'est pas au rendez-vous. Tous ensemble nous avons été dîner dans la plus grande pizzeria de Drawsko (...), et la bonne ambiance était au rendez-vous !
Demain nous apportera de bonnes surprises, soyons en certain !

Samedi 29 Juillet

C'est fini !
Le rideau s'est refermé sur cette 58ème édition du Mondial Vaurien.
Une journée à trois manches, cette fois-ci courues sans interruptions.
Tout n'a pas été rose pour autant, le vent étant d'une instabilité chronique, tant en force qu'en direction. C'est le propre de ce type de plan d'eau et d'une météo aussi capricieuse.
Au moins il n'y eut pratiquement aucune averse. Une nouveauté !
Bon, je résume :
Quasiment tous les équipages français ont eu à un moment ou à un autre l'occasion de se distinguer.
On notera que, en dépit d'une dernière manche catastrophique, Brieuc et Pauline ont sauvé leur 3 ème place en junior, et ceci grace à une seconde manche de rêve, en quatrième place avec la meute des ténors à leurs basques tout au long de la manche.
A noter aussi une superbe dernière manche de Gwilherm et Yann qui démontrent que eux aussi pouvaient espérer un classement "dans les 10".
Après la catastrophe d'hier, FX Drogou a sauvé une place dans les 10 : il termine 7ème du général. Bon. C'est tout de même une remarquable perf' qu'il améliorera l'an prochain.
Voilà.
Ce championnat se termine mieux qu'il n'avait commencé, avec cette quirielle de loupés invraisemblables. Notons, dans l'organisation, le dévouement de Roger Kulpinski, qui, par son dévouement (et sa diplomatie) a réussi à créer le liant nécessaire à la bonne ambiance de ce type de manifestation.
Gudowo, c'est fini ... L'an prochain ce sera l' Allemagne ... Une toute autre histoire !

291

Ils sont tous là ! Les coupes de 3ème junior dans les mains de Brieuc et Pauline. Les coupes des masters dans les mains de Pierre et de Jocelin. Actuellement, il sont sur la route du retour.